Nous sommes le 21 Jan 2018, 19:18



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une vieille histoire...
MessageMessage posté...: 11 Sep 2009, 16:57 
Avatar de l’utilisateur

Invaincu
Inscription: 11 Sep 2009, 12:23
Messages: 4530
Hors ligne

Ghuulkarn avait vu la guerre.

Glorieuse, délectable. Cruelle, impitoyable. Confuse, inéluctable.

D’un geste lourd, engourdi par une profonde fatigue, Ghuulkarn le forgeron se sépara de sa dernière pièce d’armure, laissant son corps et ses blessures, anciennes et récentes, profiter de l’air calme du soir. Thunder Bluff resterait à jamais un havre paisible, détaché d’un monde en contrebas qui ne se complaisait souvent que dans le mépris de toutes choses. Remerciant la Terre Mère de lui avoir une fois encore accordé la grâce de vivre un autre jour, le Tauren entreprit d’ordonner et de préparer ses affaires guerrières. L’aube viendrait bientôt et, avec elle, la guerre.

Ghuulkarn avait vu la guerre. Chaque jour.

Mais elle avait tant changé, d’une façon si insidieuse parfois. Les jours anciens étaient si faciles à comprendre. Ghuulkarn ferma les yeux à la mémoire de l’exil de son peuple chassé par les Kolkars, puis de la vaillante contre-attaque. Une guerre simple et franche, une guerre comme il les aimait… Après tout, n’était-ce pas là l’extension naturelle de la Voie du Chasseur ? Tous ne l’avaient pas compris au départ, et les Taurens avaient grandement souffert avant leur redoutable réveil. L’honneur guidait depuis toujours leurs bras, et lorsque l’honneur enfin réclama la rétribution, les Taurens se dressèrent avec force.

Ghuulkarn sourit… la porte de fer et de sang avait été ouverte ce jour-là, bien malheureux celui qui chercherait à la fermer de ses frêles mains! Mais sur son seuil, étouffés par le fracas des armes et les cris, les chants valeureux et les appels véritables ne furent perçus que par un nombre de plus en plus restreint de champions.

Quel gâchis, pensa le Tauren. Il avait vu la guerre, mais il avait entendu les appels. La solitude s’était alors ancrée dans son cœur. Combien, comme lui, se souciaient de ces appels ? Il en croisait fort peu et chaque nouveau jour portait avec lui l’annonce d’un héros terrassé par l’Ennemi ou l’oubli.

L’Ennemi ? Là était toute la subtilité de la guerre. Jamais Ghuulkarn n’avait écarté d’un revers de la main une bonne et belle bataille. Mais certains combats paraissaient à présent bien vides de sens. Les menaces véritables avaient remplacé le noir et le blanc de ses jeunes années. Ghuulkarn avait entendu les appels à l’aide de la Terre Mère. Et il y avait tant à faire ! Des points d’ombre obscurcissaient les cieux d’épaisses volutes malignes. Blackrock, le Temple Englouti… tels étaient les prémices d’un tourment injuste réservé au monde. Et puis surgirent les armées maudites qui assiégeaient l’héritage ancestral de tous les peuples de Kalimdor et d’Azeroth, le menaçant d’extinction pure et simple. Des confins arides de Silithus aux forêts torturées des Maleterres, l’Ennemi avait montré son vrai visage.
Ghuulkarn avait vu cette guerre-là, et savait qu’il lui faudrait y retourner demain. L’honneur le commandait, certes, mais aussi le devoir, le bon sens, l’amour de la vie et des traditions, la camaraderie et un profond sentiment de justice. Son objectif était tout auréolé de gangrène et d’énergies obscures… le chasseur omniprésent en Ghuulkarn se délectait d’avance de serrer sa poigne vigoureuse sur le cou malingre de sa proie.

Ghuulkarn murmura un ancien chant de son peuple, tandis qu’il s’allongeait sur sa couche. Cette ode aux temps anciens raffermit son âme. Son esprit se mit à vagabonder vers les soucis quotidiens de sa forge, mais il ne put se détacher longtemps de sa principale préoccupation : Ghuulkarn vivait par la guerre et en son nom il avait condamné ou épargné bien des vies. Il se souvint de ces elfes qui vendaient chèrement leurs peaux aux étranges reflets contre les ogres redoutables des ruines d’Alterac. Ghuulkarn avait fendu l’air de sa lame massive et décapité l’ogre qui s’apprêtait à priver une fille de Darnassus de son existence sacrée. Dans le pesant silence après l’escarmouche, des regards inquiets se portèrent sur lui, mais finalement de complexes salutations furent échangées. Chacun repartit de son côté, avec le sentiment d’avoir frappé au bon endroit.

Mais de telles images, si chères à son cœur, étaient noyées par le chagrin, l’incompréhension et parfois la colère générés par l’ombre du meurtre. Car Ghuulkarn avait vu l’infamie, telle un reptile, telle un charognard, se glisser dans le dos des nobles guerriers. Pratiquée de part et d’autre de cette mince ligne rouge séparant la Horde de l’Alliance, l’infamie avait un parfum de truanderie et de nihilisme. La guerre avait elle tant changé que n’importe qui pouvait y prendre part, sans directives, sans but, sans respect, sans honneur ? Ghuulkarn avait toujours cru que seul un Trogg pouvait être plus mesquin qu’un autre Trogg. Son erreur lui fut maintes fois révélée. De rage, il se releva d’un bond, se saisit d’une coupelle en terre cuite et la jeta dans l’âtre.

Maudits souvenirs. Le meurtre avait sévit chaque jour, comme la guerre, mais de façon répétée et dénuée de sens. Sa propre expérience de cette fourberie le brûlait à vif. Des mercenaires de l’Alliance, appartenant souvent aux mêmes bandes armées conduites par des personnages qui bâtirent leur réputation sur l’ignominie, venaient anéantir les efforts de ceux qui savaient où le vrai danger se trouvait. Temps précieux, logistique coûteuse, vies innombrables, tout fut perdu en vain. Cela aussi c’était un beau gâchis, aggravé par les rires hystériques d’assassins égocentriques et les baisers moqueurs soufflés à leurs victimes.

Ghuulkarn était sur le point de rugir lorsque le chant ancien qu’il avait fredonné fut entonné, à l’extérieur, par les voix de vénérables Taurens. Il se ravisa et ravala sa hargne sur le champ, peiné par le manque de lucidité dont il avait été le témoin, mais apaisé par les promesses de la généreuse Terre Mère.

Alors que le sommeil, enfin, lui accordait sa bienveillance, Ghuulkarn sut en son fort intérieur qu’il verrait aussi la victoire.


"It is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing.", Macbeth, W. Shakespeare.
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une vieille histoire...
MessageMessage posté...: 22 Mar 2010, 11:37 
Inscription: 22 Mar 2010, 11:05
Messages: 44
Hors ligne

peu après que le tauren réussi a trouver le sommeil, la porte de sa chambre s'ouvrit lentement et dans la lueur des bougeoirs du couloir, une ombre imposante et familière ce dessina.

la silhouette s'avança vers la couche de Ghuul, ce qui ne manqua pas de le réveiller et de faire monter en lui ses instincts primaires, il prit appui sur ses jambes ce préparant à charger l'étranger, mais ce stoppa net quand la voix de l'étranger résonna dans la petite chambre.

"Bonjour Ghuul ! ça fait un bail."

ces mots résonnèrent comme ci ils venait d'une autre époque d'un autre monde.
la silhouette avança un peu plus afin de venir ce placer dans la lumière de la lune qui traversait la petite chambre.

un Tauren, sensiblement du même age que Ghuul mais légèrement moins corpulent ce tenais la à attendre.

"Alors mon vieil ami ! on a du mal a dormir ?"
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une vieille histoire...
MessageMessage posté...: 22 Mar 2010, 14:17 
Avatar de l’utilisateur

Invaincu
Inscription: 11 Sep 2009, 12:23
Messages: 4530
Hors ligne

"Par les cornes de Sargeras, Gorbleu!"


"It is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing.", Macbeth, W. Shakespeare.
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une vieille histoire...
MessageMessage posté...: 22 Mar 2010, 14:28 
Inscription: 22 Mar 2010, 11:05
Messages: 44
Hors ligne

le tauren s'approcha plus prêt encore de Ghuul pour lui tendre une main amicale.

Oui vieux frère tu ne rêve pas c'est moi !
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron

World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw" created in 2005 by Maëvah (ex-Moonclaw) - wowcr.net : World of Warcraft styles & videos
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated with Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com